Les Groupements Viticoles : nouveau placement de diversification à la mode auprès des épargnants français ?

Blablacash » Finance » Les Groupements Viticoles : nouveau placement de diversification à la mode auprès des épargnants français ?
groupement viticole

Un groupement foncier viticole (GFV) est une société foncière regroupant les associés qui financent collectivement une exploitation viticole. Ce modèle économique permet aux investisseurs, qu’ils soient néophytes ou connaisseurs du vin, d’avoir des actions dans un vignoble. Le GFV est un montage financier qui a actuellement la cote et attire de nombreux épargnants. 

Fonctionnement du groupement viticole

Le capital social de la GFV est divisé en parts sociales. Pour devenir actionnaire, vous devez souscrire à des parts dont le prix varie entre 5 000 et 50 000 euros selon la taille du domaine. Les actions peuvent être acquises dès la création de la société ou les acheter sur le marché secondaire. Pour cela, vous devez au préalable vous inscrire sur une liste d’attente. Il faut donc consulter la liste des GFV de votre région si vous voulez investir. En outre, la rémunération des actionnaires s’effectue en fin d’exercice, une fois les frais de gestion et les impôts retirés. Les dividendes sont payés soit en espèces ou en vin issu de l’exploitation. 

De même, la société est administrée par un gérant nommé à l’assemblée générale des actionnaires. Le bail agricole de la société est réédité sur le long terme. Chaque année, un rapport de gestion doit être envoyé à chaque actionnaire qui mentionne le revenu imposable pour chaque membre. Par ailleurs, un actionnaire peut se retirer de la société à n’importe quel moment. Dans ce cas, il peut céder ses parts de GFV ou les retirer tout simplement.

groupement viticole

 Les différents types de groupement viticole

Il existe deux sortes de groupements fonciers viticoles : le gfv la francaise à capital fixe et celui à capital variable. Il existe également le GFV en ligne qui peut être à capital fixe ou variable. Dans le groupement foncier viticole à capital fixe, les associés peuvent revendre tout ou une partie de leurs actions. Il faudra simplement qu’ils trouvent un acquéreur qui accepte de reprendre leur part de gfv à vendre. Ils doivent aussi s’acquitter des droits d’enregistrement qui sont de 4 %. Par contre, dans le groupement à capital variable, les associés peuvent également céder leurs actions à tout moment. Cependant, ils ne sont pas tenus de payer les droits d’enregistrement. 

D’autre part, les dividendes reversés aux actionnaires proviennent du fermage. Le montant de ce dernier est déterminé chaque année par la préfecture en collaboration avec l’interprofession viticole. Comme dans toute société, les dividendes (1 à 3 % du fermage total) sont versés au prorata des apports de chacun. Lorsque les dividendes sont payés en bouteilles de vin, ces dernières sont valorisées avec une décote de 25 à 60 % par rapport au prix du marché. 

 Pourquoi investir dans le vin ?

Investir dans les vignes est un placement à long terme qui comporte de nombreux avantages. Contrairement aux autres investissements financiers, l’investissement dans le vin est un placement concret. Vous pouvez par exemple investir dans la vigne en bourgogne pour bénéficier des nombreux avantages. De plus, en tant qu’investisseur, vous soutenez financièrement les activités d’un viticulteur. Le risque est peu élevé et le retour sur investissement est garanti. Pour finir, le vin est une valeur sure qui ne connaît pas de crise.

Les Groupements Viticoles : nouveau placement de diversification à la mode auprès des épargnants français ?
Retour en haut